Traîtements des maladies parodontales

Fiche ODQ – Maladie parodontale

Qu’est-ce qu’une maladie parodontale?

Les maladies et les conditions pathologiques parodontales sont des maladies affectant les tissus de support des dents, à savoir l’os qui supporte
les dents et la gencive.

Les principales maladies parodontales sont la gingivite et la parodontite. La gingivite est une inflammation de la gencive autour des dents. Elle
est réversible lorsque traitée. Cependant, la parodontite est une affection sévère qui détériore la gencive et l’os qui supporte les dents.

Les maladies parodontales sont des infections causées par l’accumulation de bactéries pathogènes et de leurs toxines dans la crevasse gingivale :
un petit sillon de 1 à 3 mm situé à la jonction de la dent et de la gencive. Ces maladies peuvent être aggravées par certains facteurs, dont les
principaux sont l’accumulation de tartre, le tabagisme, l’influence génétique, le stress, une maladie comme le diabète ainsi que l’usage de certains
médicaments.

Les moyens les plus efficaces pour prévenir ces maladies consistent en une hygiène buccale méticuleuse,
comprenant l’utilisation de la soie dentaire, le fait de ne pas fumer et des visites régulières chez le
dentiste pour des nettoyages fréquents.

Qu’est-de qu’une maladie parodontale?

La parodontite est caractérisée par une perte du support osseux de la dent et par le détachement de la gencive autour des dents conduisant à la formation de «poches parodontales » (Fig. 1). Une parodontite est souvent asymptomatique. Cependant, les principaux signes observés par les patients sont des saignements gingivaux, de l’enflure, le déchaussement des dents, des migrations dentaires et parfois une mauvaise haleine (Fig. 2). Lorsque la maladie s’aggrave, les dents deviennent mobiles. Une parodontite non traitée peut conduire à la perte des dents.

Le dépistage des maladies parodontales est effectué lors des visites de rappel chez le dentiste au moyen d’un examen appelé le « PSR». Cet examen simple et rapide permet au dentiste de détecter une atteinte parodontale. Selon le résultat obtenu, votre dentiste vous fera les recommandations appropriées. Lorsqu’une atteinte parodontale est confirmée, le dentiste procédera à l’examen plus complet de votre parodonte afin d’évaluer ses caractéristiques gingivales: sa forme, sa couleur, sa texture de même que la quantité et la qualité de la gencive. La profondeur des poches et du déchaussement est mesurée. Des
radiographies sont requises pour compléter l’évaluation du parodonte osseux. Cette évaluation globale permet de poser un diagnostic, d’identifier les facteurs étiologiques et, finalement, d’établir un plan de traitement approprié à l’état de vos gencives qui permettra d’améliorer votre état de santé buccal.

Quelles sont les étapes du traitement parodontal?

Quelles sont les étapes du traitement parodontal?

Généralement, les traitements débutent par une phase de santé parodontale étiologique. Celle-ci consiste à éliminer les facteurs d’irritation – la plaque bactérienne et le tartre – et à corriger tous les facteurs qui favorisent leur accumulation. Les habitudes qui pourraient aggraver la maladie doivent être modifiées. Ce traitement, nommé détartrage et surfaçage radiculaire, consiste à assainir les poches parodontales. Il est habituellement effectué sous anesthésie locale avec l’utilisation d’instruments manuels et ultrasoniques. Dans certaines situations, une antibiothérapie d’appoint peut être recommandée. Dans les jours suivant ce traitement, le patient peut ressentir davantage de sensibilité à la mastication et au brossage ainsi qu’aux changements de température. À la suite de la résolution de l’inflammation gingivale, il y aura contraction et raffermissement de la gencive, ce qui pourrait occasionner une certaine exposition supplémentaire des racines et donner ainsi l’apparence de dents plus longues. Une attention particulière sera portée à la qualité de l’hygiène buccale quotidienne afin de prévenir les caries de racines, puisque celles-ci sont moins résistantes à la carie que l’émail des dents. Pour traiter la sensibilité accrue des dents aux stimulations thermiques chaudes ou froides, le dentiste pourra prescrire un dentifrice formulé pour réduire la sensibilité et pourra, au besoin, appliquer un agent désensibilisant. Cette phase de traitement permet généralement d’arrêter la progression de la maladie et de réduire l’inflammation des gencives avec la réduction de la profondeur des poches parodontales. Dans les semaines suivantes, une réévaluation de l’état parodontal sera effectuée dans le but de mesurer l’amélioration obtenue. À la suite de la phase de santé parodontale, certaines dents pourraient nécessiter une chirurgie parodontale. La chirurgie a pour but de permettre au dentiste d’accéder aux racines affectées de poches parodontales profondes et de favoriser un débridement complet. Une telle intervention redonnera à la gencive et à l’os un contour plus naturel, permettant de diminuer davantage la profondeur des poches parodontales et, par le fait même, de faciliter l’hygiène appliquée par le patient. Il existe des techniques de régénération qui peuvent être tentées, selon le cas. Ces procédures utilisent différents matériaux qui visent à promouvoir la reformation d’os afin de remplacer partiellement les pertes occasionnées par la maladie parodontale. Ces techniques requièrent des conditions d’application cliniques spécifiques; votre dentiste pourra vous les recommander si elles sont indiquées dans votre cas. Les procédures chirurgicales procurent des avantages notables au traitement, mais impliquent cependant une période de guérison. Il faut également savoir qu’il y a un risque de rechute ou d’aggravation de la maladie parodontale en dépit de tous les traitements effectués.

Les greffes de gencive

Les greffes de gencive

Le «déchaussement» des dents peut être causé par plusieurs facteurs, dont un brossage trop vigoureux ou les maladies parodontales. Les dents qui présentent naturellement une gencive très mince sont plus à risque de récession gingivale. Il en résulte une perte de la gencive et d’os ainsi qu’une exposition conséquente de la racine de la dent (Fig. 3). En présence de déchaussement, il est très important d’identifier et de corriger les facteurs causals. Par la suite, une greffe gingivale peut être indiquée dans le but d’arrêter le processus de récession et de prévenir une perte additionnelle de gencive et d’os. Les greffes gingivales sont utilisées pour recréer la bande de gencive qui a été perdue par le déchaussement gingival. Dans certains cas particuliers, il peut être possible de recouvrir partiellement ou totalement la racine exposée. Cette procédure est habituellement effectuée avec un greffon provenant de votre palais, qui est greffé là où un manque a été localisé.

L’allongement de couronne

L’allongement de couronne

Il existe des situations où il y a un surplus de gencive. En effet, un « sourire gingival » exposant beaucoup de gencive peut être causé par un excès de gencive recouvrant une étendue anormale de la surface de vos dents et donnant l’apparence de dents trop courtes (Fig. 4). D’autres situations, comme une carie profonde, une dent cassée sous le rebord de la gencive ou encore un manque de longueur de structure dentaire pour confectionner une restauration telle qu’une couronne ou un pont peuvent compromettre la restauration de la dent. Cette situation peut être corrigée par une procédure nommée l’allongement de couronne. Cette chirurgie vise à ajuster le niveau de la gencive et de l’os afin d’exposer davantage la surface de la dent et de lui donner une longueur d’aspect normal ou encore de permettre de la restaurer adéquatement (Fig. 5).

Les risques et complications possibles d’une chirurgie parodontale:

Les risques et complications possibles d’une chirurgie parodontale:

• de la douleur
• une ecchymose et/ou de l’enflure de la région opérée
• de l’infection
• du saignement postopératoire
• des réactions indésirables à cause des médicaments
• une perte de sensation temporaire de la région opérée
• des dents d’apparence plus longue
• une sensibilité des dents au chaud et au froid
• une perte des papilles interdentaires (triangle de gencive entre les dents)
• une perte de la greffe

Comment conserver ses gencives en santé?

Comment conserver ses gencives en santé?

Les maladies parodontales peuvent récidiver si leur cause se manifeste de nouveau. C’est pourquoi il est très important d’adhérer à un programme
d’entretien incluant des visites régulières, à des intervalles recommandés par votre dentiste. Il est également primordial de maintenir de hauts
standards d’hygiène buccale. Votre dentiste et votre hygiéniste peuvent vous aider à personnaliser un programme de soins incluant une bonne
technique de brossage et l’utilisation quotidienne de la soie dentaire. En contrôlant la quantité de plaque et de tartre adhérant aux dents, vous
participez dans une grande mesure à réduire le risque de récidive de la maladie.

Cela dit, il est important que tout traitement parodontal nécessaire pour enrayer une maladie parodontale soit effectué par un praticien habilité
à le faire, soit un dentiste généraliste ou un dentiste spécialisé en parodontie.